Plan national pour un numérique inclusif

Mesures clefs

 

Détecter les publics : permettre aux personnes en contact avec des publics en difficulté de les diagnostiquer.

  • En cohérence avec la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, un travail est engagé avec la Direction Générale de la Cohésion Sociale sur la question de la formation des travailleurs sociaux.
  • L’Etat soutient la co-production par la coopérative La MedNum et le CNFPT d’un MOOC sur la médiation numérique
  • Une convention sera signée entre l’Agence du Service Civique et le Secrétariat d’Etat au Numérique pour engager la structuration d’une offre de formation pour les services civiques.
  • Les opérateurs de service public s’engagent dans ces démarches à travers une charte.
  • La mise à disposition d’outils clé-en-main pour améliorer le quotidien des aidants numériques, notamment par la Mission Société Numérique.

Accompagner dans les démarches : encadrer les aidants numériques qui font « à la place de ».

  • Expérimentation d’un outil FranceConnect Aidants en vue de permettre une connexion sécurisée par un professionnel habilité préalablement qui sera amené à faire des démarches administratives en ligne à la place d’une personne ne parvenant pas à les faire seule. L’objectif est de sécuriser à la fois l’aidant et l’usager.

rienter pour rendre autonomes : permettre aux agents de rediriger les publics vers des lieux adaptés de médiation et d’accompagnement

  • Lancement du Pass Numérique. Le pass numérique sera remis par des agents et des aidants aux personnes en difficulté, pour les orienter vers des lieux de médiation numérique où ils pourront suivre des ateliers de formation.
  • L’Etat mobilise 10 millions d’euros pour co-financer la montée en compétences numériques via la mise à disposition de pass numériques auprès des publics prioritaires car les plus éloignés du numérique. 40 millions d’euros supplémentaires seront mobilisés par le secteur privé et les collecitivtés territoriales.

Consolider : structurer dans les territoires les lieux de la médiation numérique

  • Le déploiement des structures intermédiaires, les Hubs France Connectée. La Banque des Territoires, en partenariat avec le Secrétariat d’Etat chargé du numérique, s’engage dans le financement de structures “têtes de réseaux” dans les territoires. 5 millions d’euros seront mobilisés en 2019-2020 : https://www.caissedesdepots.fr/hubs-france-connectee
  • La mobilisation et la consolidation de la MedNum. La Société Coopérative d’Intérêt Collectif la MedNum est née de la volonté d’accompagner les transitions numériques des territoires. Elle rassemble l’Etat, collectivités territoriales, acteurs de la médiation numérique et de l’innovaiton sociale.
  • La StartUp d’Etat Pix et la Mission Société Numérique vont expérimenter un parcours pour évaluer les compétences de base au numérique.

Outiller et soutenir les dispositifs

  • Pour faciliter le déploiement des stratégies d’inclusion dans les territoires, la Mission Société Numérique a déployé deux plateformes à destination des collectivités et des aidants numériques
  • Labellisation de teritoires pilotes pour l’inclusion numérique. Afin de renforcer le soutien et la mise en commun d’initiatives pour l’inclusion numérique que certains territoires expérimentent, la Mission Société Numérique aidera à la documentation – sous la forme de biens communs – et à la mise en réseau des actions, pour favoriser leur essaimage.
  • Une instance nationale partenariale est mise en place afin de donner une suite opérationnelle à l’ensemble des recommandations et actions inscrites dans cette Stratégie, bénéficier d’un portage politique fort, construire un dialogue durable sur les enjeux d’inclusion numérique et disposer d’un comité de pilotage et de suivi.
  • L’ancrage dans le temps des problématiques d’inclusion numérique passe par la mise en place d’un événement national annuel dédié aux cultures numériques : « Numérique en commun[s] ».

Editorial

Mounir Mahjoubi

Mounir Mahjoubi

Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé du numérique

Pour la première fois, l’ensemble des acteurs sont réunis pour relever le défi majeur de l’inclusion numérique, pour former chacun aux usages du numérique et ainsi bénéficier de toutes les opportunités qu’il offre, en termes d’emploi, d’éducation, de pouvoir d’achat, de lien social et d’émancipation.

Etat, collectivités territoriales, associations, acteurs de la médiation numérique et du travail social, administrations et entreprises, tous se sont mobilisés pour faire de cette rentrée 2018 celle de la mobilisation générale contre l’illectronisme.

Le diagnostic est partagé, celui de l’urgence. L’urgence d’agir de concert avec pour objectif un impact décisif, car aujourd’hui, 20% de la population ne sait pas utiliser le numérique. Si le fait de rendre de plus en plus de service public disponible en ligne est un atout pour certains, car c’est un accès beaucoup plus simple et rapide à ses droits, cela devient en regard, une peine pour 13 à 14 millions de français.

Ensemble, l’Etat, les collectivités territoriales, les opérateurs sociaux et les entreprises s’engagent pour une action structurante. Un amorçage de l’Etat appelant un co-financement, à hauteur de 75 à 100 millions d’euros par an, permettra d’accompagner et de former 1,5 millions de personnes au numérique.

Cette mobilisation de moyens historiques permettra de financer des Pass numériques, qui permettront aux personnes d’être formées, pendant 10 à 20h, tout en consolidant le modèle économique des acteurs de la médiation numérique. Elle permettra également, avec la mobilisation de la Banque des Territoires, de s’assurer que partout en France, on dispose d’une offre de formation adaptées aux besoins. Enfin, un effort particulier se portera pour outiller et former ceux, qui souvent depuis des années, aident leurs concitoyens en difficulté numérique : médiateurs numériques, bibliothécaires, travailleurs sociaux…

Nous présentons dans ce plan d’action national pour un numérique inclusif toutes les mesures, qui dès aujourd’hui, viendront construire une société numérique performante et humaine.

Détecter les publics

Permettre aux personnes en contact avec des publics en difficulté de les diagnostiquer

En formant les aidants

En cohérence avec la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, un travail est engagé avec la Direction Générale de la Cohésion Sociale sur la question de la formation des travailleurs sociaux afin :

  • d’une part, d’identifier les ressources existantes de formation, les mettre à disposition de l’ensemble des établissements de formation de travail social et favoriser leur bonne appropriation,
  •  et d’autre part, d’inciter au déploiement de contenus nouveaux en biens communs.

L’Etat soutient la co-production par la coopérative La MedNum et le CNFPT d’un MOOC sur les enjeux et bonne spratiques de la médiation numérique au service de la transition numérique des territoires à destination des agents des collectivités territoriales. Ce MOOC, accessible à tous et toutes fin 2018, a pour objectif de fournir un premier niveau de compréhension sur les enjeux et les leviers à disposition des acteurs publics dans les territoires.

Les volontaires en services civiques sont identifiés comme des acteurs œuvrant pour l’inclusion numérique. Pour garantir la qualité de leur intervention en complémentarité des professionnels sur le terrain (médiateurs numériques, intervenants sociaux, agents des opérateurs de services publics, etc.), une convention sera signée entre l’Agence du Service Civique et le Secrétariat d’Etat au Numérique pour engager la structuration d’une offre de formation pour ces volontaires sur les thématiques d’inclusion et de médiation numériques. La Ligue de l’Enseignement sera notamment
mobilisée.

Les opérateurs de service public s’engagent dans cette démarche. Ils signent une Charte qui comprend notamment des engagements pour :

  • Sensibiliser et outiller leurs collaborateurs et agents en contact avec les publics aux enjeux de l’inclusion mais aussi aux compétences numériques de base ;
  • Fournir un mode d’emploi (guide, tutoriel) du fonctionnement des plateformes en ligne et le maintenir à jour lors de l’édition de nouvelles versions ;
  • Participer au financement des actions structurantes en matière d’inclusion numérique.

En outillant les aidants

Bénéficier d’un accompagnement humain et efficace constitue la première étape vers l’autonomie numérique. Un tel accompagnement est désormais rendu possible par la mise à disposition d’outils clé-en-main pour améliorer le quotidien des aidants numériques. Par exemple sont désormais disponibles des outils de diagnostic des compétences numériques ; outils papier proposés par certaines CAF et outils en ligne tels que Les Bons Clics.

Accompagner dans les démarches. Encadrer les aidants numériques qui font « à la place de ».

Lors de la phase de consultation de la Stratégie nationale pour un numérique inclusif a été souligné l’importance de la sécurisation de l’ensemble des aidants numériques (médiateurs numériques, intervenants sociaux, agents d’accueil en collectivité territoriale, etc.) tant pour orienter et accompagner les usagers en difficulté que pour les aider à effectuer leurs démarches administratives.

Si la création d’une charte de l’aidant numérique a notamment été suggérée par des représentants des professionnels au contact des publics les plus en difficulté avec les outils numériques, il est préconisé d’aller plus loin dans la sécurisation du professionnel comme de l’usager avec un dispositif « FranceConnect Aidants ». En collaboration avec la Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC), il s’agira de permettre une connexion sécurisée par un professionnel habilité préalablement qui sera amené à faire des démarches administratives en ligne à la place d’une personne ne parvenant pas à les faire seule. Ce dispositif permettra un suivi des actions réalisées sur le compte de la personne, à destination des usagers et des autorités administratives compétentes, et une protection du professionnel déclarant comme de la personne accompagnée en cas d’erreur.

Ce projet sera expérimenté à partir de la rentrée 2018 en vue d’une généralisation courant 2019. Il participe à la fois de la dynamique de développement des services publics numériques grâce en outre à la contribution de FranceConnect ainsi que du déploiement de la stratégie nationale pour un numérique inclusif.

Orienter pour rendre autonomes

Permettre aux agents de rediriger les publics vers des lieux adaptés de médiation et d’accompagnement

Lancement du Pass Numérique

Le pass numérique est un dispositif permettant à la population d’accéder à un service d’accompagnement au numérique, dans des lieux labellisés et de qualité. L’accompagnement est réalisé par des professionnels en fonction des besoins des personnes.

Le pass numérique sera remis par des agents et des aidants aux personnes en difficulté, pour les orienter vers des lieux de médiation numérique où ils pourront suivre des ateliers de formation. 5 à 10 ateliers leur permettront de devenir autonomes pour créer leurs identifiants et boîte mail, accéder à leurs droits, faire des démarches ou des recherches d’emploi…

Le pass numérique permet de financer les activités de médiation numérique labellisées sur la base d’une démarche qualité.

L’Etat mobilise 10 millions d’euros pour co-financer la montée en compétences numériques via la mise à disposition de pass numériques auprès des publics prioritaires car les plus éloignés du numérique.

Cette logique de co-financement par l’Etat permettra de générer un effet multiplicateur dans les territoires et pour les acteurs de l’accompagnement au numérique puisque ces 10 millions d’euros devraient générer près de 40 millions d’euros mobilisés de manière complémentaire par les collectivités territoriales, les opérateurs de service public ou encore les entreprises privées.

L’Etat recensera les acteurs qui démontreront leur capacité à opérer un dispositif de pass numérique dans une logique d’intérêt général, en interopérabilité avec les outils et référentiels co-construits dans le cadre de la Stratégie nationale

Consolider

Structurer dans les territoires les lieux de la médiation numérique

Le déploiement des structures intermédiaires, les Hubs France Connectée

La Banque des Territoires, en partenariat avec le Secrétariat d’Etat chargé du numérique, s’engage dans le financement de structures “têtes de réseaux” dans les territoires.

Celles-ci auront pour rôle de déployer et de soutenir la Stratégie nationale pour un numérique inclusif :.

  • 5 millions d’euros seront mobilisés en 2019-2020
  • pour faire émerger une dizaine de hubs
  • qui devront recenser, conseiller et outiller les acteurs de terrain pour accueillir et dispenser des ateliers numériques partout sur les territoires.

L’appel à projet lancé ce jour est accessible ici > https://www.caissedesdepots.fr/hubs- france-connectee

Il privilégiera des organisations mixtes, ayant une forte proximité avec les collectivités territoriales, sans qui ces politiques ne peuvent être menées. Ce dispositif s’articulera avec le pass numérique et garantira l’adéquation de l’offre des services des lieux accueillant du public avec les services promus dans le pass numérique.

La mobilisation et la consolidation de la MedNum

La Société Coopérative d’Intérêt Collectif la MedNum est née de la volonté d’accompagner les transitions numériques des territoires. Son objectif est de faire des technologies numériques un facteur de progrès, d’efficacité, d’inclusion et d’encapacitation pour tous les Français sur tous les territoires. Pour la première fois, la MedNum rassemble autour de cette ambition, une large alliance d’acteurs : entreprises, tiers-lieux, fablabs, médialabs, espaces publics numériques, maisons de service au public, think tanks, acteurs publics, privés et parapublics, qui sont présents cette semaine à Numérique en Commun[s].

Pour faire changer d’échelle les stratégies et les solutions d’accompagnement aux usages numériques, la MedNum crée des outils communs en réponse à des besoins partagés.

Pour cela, elle active des coopérations entre acteurs publics et privés. Elle mobilise les compétences métiers présentes dans son réseau de sociétaires, afin d’apporter des solutions adaptées et territorialisées à ses commanditaires. La MedNum apporte l’ingénierie nécessaire pour catalyser ces coopérations autour de projets de grande ampleur.

> https://lamednum.coop/

Le déploiement de PIX, pour évaluer les compétences de base au numérique

Pix est un service public, en ligne qui – dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences – a pour rôle de mesurer et de développer l’acquisition de compétences numériques, en stimulant notamment l’envie de progresser dans la connaissance.

La StartUp d’Etat Pix et la Mission Société Numérique vont expérimenter un parcours pour évaluer les compétences de base au numérique et ainsi permettre aux professionnels (intervenants sociaux, médiateurs numériques etc.) de mieux connaitre et accompagner les personnes en difficulté.

Cet outil poursuit deux objectifs :
1- permettre aux professionnels de la médiation numérique d’adapter leur accompagnement et éventuellement orienter la personne vers une structure d’accompagnement, ou lui remettre un Pass numérique lui donnant accès à une formation ;
2- permettre aux personnes de mesurer et développer leur capacité à s’approprier les outils numériques et les compétences clés pour prendre en main les services en ligne, selon un référentiel construit avec les parties prenantes de la stratégie nationale pour un numérique inclusif.

Après cette phase d’expérimentation, ce service a vocation a être proposé à tous les professionnels intéressés dès le début de l’année 2019.

Outiller et soutenir les dispositifs

Les plateformes ressources

Pour faciliter le déploiement des stratégies d’inclusion dans les territoires, la Mission Société Numérique a déployé deux plateformes à destination des collectivités et des aidants numériques.Ces plateformes seront enrichies progressivement. Les acteurs et collectivités sont invités à faire remonter leurs initiatives

Les Territoires pilotes pour un Numérique inclusif

Afin de renforcer le soutien et la mise en commun d’initiatives pour l’inclusion numérique que certains territoires expérimentent, la Mission Société Numérique aidera à la documentation – sous la forme de biens communs – et à la mise en réseau des actions, pour favoriser leur essaimage.

Ces initiatives – qui donnent vie aux recommandations de la Stratégie nationale pour un numérique inclusif, dans une démarche partenariale, associant les acteurs de la médiation numérique – nourriront les plateformes ressources.

Lancement de l’instance nationale partenariale

L’élaboration de la Stratégie nationale pour un numérique inclusif a impulsé une véritable dynamique collective : le Gouvernement, les associations d’élus partenaires de la Conférence nationale des territoires, les collectivités territoriales et les acteurs locaux, publics ou privés, se sont engagés afin d’élaborer conjointement cette feuille de route.

Une instance nationale partenariale est mise en place afin de donner une suite opérationnelle à l’ensemble des recommandations et actions inscrites dans cette Stratégie, bénéficier d’un portage politique fort, construire un dialogue durable sur les enjeux d’inclusion numérique et disposer d’un comité de pilotage et de suivi.

Cette instance qui regroupera des représentants de l’Etat, des collectivités territoriales, des opérateurs de service public et des acteurs de la médiation numérique se réunira plusieurs fois par an.

Un rassemblement annuel Numérique en commun[s]

L’ancrage dans le temps des problématiques d’inclusion numérique passe par la mise en place d’un événement national annuel dédié aux cultures numériques : « Numérique en commun[s] »

  • Numérique en commun[s] est un espace de rencontre et de construction d’outils communs pour les nouveaux pionniers de la société numérique.
  • Numérique en commun[s] est un temps d’inspiration et de formation à destination des décideurs publics et des acteurs territoriaux pour découvrir et mettre en place les meilleures pratiques développées en France et en Europe.

Il s’agit d’un événement co-porté par la Mission Société Numérique et la coopérative nationale des acteurs de la médiation numérique La MedNum.

A la suite d’une première masterclass organisée par la Mission Société Numérique et la MedNum en collaboration avec la Chaire Innovation publique ENA ENSCI, des sessions de formation seront proposées régulièrement pour mettre en commun les savoirs et initiatives en matière d’inclusion numérique.

https://www.numerique-en-commun.fr/